Citation de la semaine

Préparer son CAPEM2.pptx

Intégrer Oui Mais, comment?

Coorrélations entre programmes et manuels scolaires § exemple de préparation

NOUVELLE REPARTITION REMANIEE DE LA 1er AM

NOUVELLE REPARTITION REMANIEE DE LA 2èm AM

NOUVELLE RÉPARTITION REMANIEE DE LA 3èm AM

NOUVELLE REPARTITION REMANIEE DE LA 4èm AM

Le nouveau programme de la 4° AM

H. Yousfi: Méthodologie de l'argumentation

mars 12, 2008

I- Préparation et production de l’écrit

Madame Bourafâa IEM
Objectifs :
- Amener les enseignants à réfléchir sur la conception et la formulation d’une activité d’intégration ;
- Leur faire prendre conscience de l’enjeu d’une activité d’intégration bien conçue et bien écrite.








Remarques d’ensemble :
Les deux expressions écrites répondent à la même consigne puisque dans les deux cas, il s’agit
d’une lettre adressée à une tante.

Copie 1:
Forme : Texte long.
Contenu :Informations générales et répétées.
Texte non structuré.
Copie2:
Forme :Texte concis.
Contenu :Informations précises.
Possibilité de découper le corps de la lettre en
deux parties : une partie narrative et une partie injonctive.


Consigne relative à chacune des ces deux expressions écrites.
Consigne 1: Ecris une lettre à ta tante.
Consigne 2: Ta tante t’a écrit une lettre. En 10 lignes, écris lui une lettre à ton tour pour lui répondre.
Ta lettre comprendra :
- une partie narrative pour lui raconter ton retour,
- une partie injonctive pour lui expliquer comment utiliser le magnétoscope.

Conclusion :
L’énoncé d’une activité d’intégration présente un enjeu duquel déprendra la réussite ou l’échec de l’élève à produire un écrit.






Qu’est-ce qu’une activité d’intégration ?
- activité didactique qui a pour fonction essentielle d’amener l’apprenant à mobiliser plusieurs
acquis qui ont fait l’objet d’apprentissages séparés càd de l’amener à les intégrer et à leur donner du sens
- reflet d’une compétence terminale à installer chez l’élève.
Caractéristiques d’une activité d’intégration :
● Une activité dans laquelle l'élève est acteur,
● Une activité qui amène l'élève à mobiliser un ensemble de ressources,
● Une activité orientée vers une compétence ou un objectif terminal d'intégration (OTI),
● Une activité qui possède un caractère significatif,
● Une activité qui est articulée autour d'une situation nouvelle.
Critères de conception d’une activité d’intégration
Les activités d'intégration doivent être formulées de façon à ce qu’elles répondent à une liste de
critères : pertinence, adéquation, progression, formulation et recouvrement. Ces critères vont
contribuer à rendre ces activités plus motivantes et plus mobilisatrices ce qui influe positivement sur la réussite de l’élève à produire un écrit.

1- Pertinence :
Illustration : Projet 1/ Séquence 1 : Activité de couronnement, P20.
Palier de compétence visé : Expliquer pour justifier son point de vue.
Enoncé : Rédige une introduction et une conclusion.
Constat : Absence du critère de pertinence car l’activité ne permet pas à l’élève
d’exercer une compétence qui le mènera à travailler sur la partie
« développement » et non sur l’introduction ou la conclusion.
Autres exemples : pages : 33 – 109 – 125.
Il faut considérer les activités dans l'optique des compétences ou des paliers de compétences que le projet ou la séquence prend en charge. L’activité doit donc répondre aux objectifs d'apprentissage conduisant ces derniers.

2- Adéquation :
Illustration : Projet 3/ Séquence 1 : Activité de couronnement, P 134.
Image : Terre malade (bouillotte + lit) Symbole d’un déséquilibre environnemental dû à l’effet de serre.
Enoncé : Réalise une affiche publicitaire ciblant un large public et vantant un produit à partir de l’image.
Constat : Absence du critère d’adéquation car l’image ne présente aucun produit commercial à vendre. L’élève se retrouve donc confronté à un
problème gratuit dû à cette rupture d’ordre sémantique entre l’image et la consigne.
Autre exemple : page 76.
L’activité proposée doit tourner autour de l’objectif spécifique qui conduit la séquence ou le projet. Le support iconique, sémantique ou textuel ne doit pas entacher les moments d’intégration et constituer un frein à la production attendue de l’élève.
3- Progression :
Illustration : Projet 1/ Séquence 2 : Activité exploratoire, P29.
Palier de compétence visé : La rédaction des arguments.
Enoncé : Résume le 2ème paragraphe du texte de la page 26 en trois phrases.
Constat : La logique de progression est perturbée car aucune séquence ne prend en charge l’enseignement du « résumé » dans le programme de 4° AM.

Il faut considérer les activités sur une ligne de progression et d’évolution dans l’exercice de la compétence. L’activité doit donc comporter une complication nouvelle amenant l’élève à mobiliser des acquis en sa possession et d’autres qu’il ne possède pas encore.
4- Formulation :
Illustrations : Certaines formulations, troublant la compréhension des consignes, sont défectueuses sur le plan de la langue et sur le plan du sens.
-Projet 1/ Séquence 3 : Activité exploratoire, P 45.
Enoncé : Rédige un petit texte dans lequel tu proposeras à tes professeurs les moyens les plus efficaces pour informer les élèves et changer leurs comportements négatifs éventuels.
Constat : L'énoncé de cette activité complique la tâche que l'élève doit effectuer. Cette complication se situe d'abord au niveau de la réception et de la compréhension de la consigne. L'élève est appelé à rédiger un texte destiné à ses pairs, mais en empruntant le chemin d'un autre destinataire (ses professeurs). Une formulation pareille draine avec elle des perturbations qui vont affecter négativement les résultats attendus à travers la production écrite.



-Projet 3/ Séquence 1 : Activité exploratoire, P 131.
Enoncé : Tu as inventé un objet et tu veux le faire connaître. Présente-le à tes camarades. N'oublie pas de lui donner un nom et de mettre l'accent sur ses qualités.
Constat : La consigne part d'un consensus virtuel qui n'implique en rien l'élève. En effet, la consigne ne le motive pas et le précipite dans une situation d'échec.

Plus les consignes des activités sont précises et sans équivoques, plus révélatrice seront les productions écrites. Les énoncés des expressions écrites doivent être formulés de telle manière à favoriser l'intégration des acquis.

5- Recouvrement :

Illustration :
1- Objectif général préconisé dans le programme de 4ème AM : Amener l’élève à acquérir la
compétence d’argumenter.
2- Activités abordant cet objectif : Quasiment toutes les activités.
3-Constat : « Argumenter » est le fil conducteur dans les activités d’intégration. Il est abordé
au moins vingt (20) fois, mais à chaque fois dans une situation significative nouvelle. Ce qui permet aux élèves bons et moins bons de s’améliorer au fur et à mesure qu’ils avancent dans leur apprentissage.

Pour qu’il y ait intégration progressive des acquis, il faut recourir à la « la technique de recouvrement qui consiste à aborder trois fois au moins dans le manuel un objectif important. » (Xavier Roegiers, Une pédagogie de l’intégration, éd. De boeck)
La technique de recouvrement dans le programme de 4° AM est donc largement suffisante.

Des pistes pour élaborer une activité d’intégration
Pour élaborer ce type d'activités, l'enseignant doit appliquer le questionnaire
suivant :
1- Quelle est la compétence ou le palier de compétence visée par cette activité ?
2- Quels sont les objectifs spécifiques que l'on veut intégrer ?
3- La situation proposée dans la consigne, appartient-elle à la famille de
situations de la compétence visée ?
4- Est-elle du niveau requis ?
5- Est-elle significative ?
6- Est-elle nouvelle ?
7- Est-elle favorable pour l'intégration de ce que l'on veut intégrer ?
8- Que vont faire les élèves ?
9- Que va faire l'enseignant ?
10- Quels matériels vont mobiliser les élèves ?
11- La consigne, est-elle bien formulée et précise ?
12- L'activité, exige-t-elle un travail individuel, ou en binôme, ou plus ?
13- Quelles sont les étapes du travail ?
14- Quels obstacles pourraient rencontrer les élèves en effectuant le travail ?



Comment élaborer l’énoncé d’une activité d’intégration

L’élaboration de l’énoncé doit obéir à une méthodologie bien explicite qui fait de l’activité une
véritable situation d’intégration :
Le support qui est l’ensemble des éléments matériels qui sont présentés à l’apprenant :
illustration, texte écrit, contexte qui décrit l’environnement dans lequel on se situe.
Pour qu’il y ait intégration progressive des acquis, il faut recourir à la « la technique de recouvrement qui consiste à aborder trois fois au moins dans le manuel un objectif
important. » (Xavier Roegiers, Une pédagogie de l’intégration, éd. De boeck)
La technique de recouvrement dans le programme de 4° AM est donc largement suffisante.
La tâche qui est l’anticipation de la production attendue : elle devra révéler la situation de
communication dans laquelle doit s'inscrire le texte à produire et elle doit être indiquée
clairement dans le sujet (raconte, décris, explique, justifie, écris un texte argumentatif ...),
La consigne d’écriture qui est l’ensemble des instructions de travail qui sont donnés à l’apprenant de façon explicite.
Elle devra énoncer :
- la fonction qui précise dans quel but la production sera réalisée,
- les critères de réussite qui sont des contraintes imposées pour être certain que l’on mobilise certains acquis ; ce sont des éléments de communication entre l’enseignant et l’apprenant afin de l’amener à réaliser de meilleures performances.
Illustration : Projet 3 /Séquence 2 : Activité de couronnement, P 161.
Enoncé : Tu viens de visiter une ville que tu as trouvée très intéressante.
Ecris une lettre à ton (ta) meilleur(e) ami(e) pour lui en parler et le (la) pousser à la découvrir.
Dans ta lettre on devra trouver :
- la situation géographique de la ville ;
- une (ou des) partie(s) descriptive(s) ;
- tes impressions ;
- des commentaires incitatifs.
Constat : L’énoncé de cette activité offre une situation d'intégration très pertinente,
bien formulée, sans parasites ni bruits et elle est surtout accompagnée de
facilitateurs assurant la réussite même aux élèves en difficulté.

Reconsidérons une nouvelle fois la copie 2 et récrivons l’énoncé qui lui correspond.

Le 3 septembre 2006
Bonjour Mohamed,
J’espère que tu es bien rentré chez ta maman. A quelle -heure es-tu arrivé à la gare d’Alger ? Qu’astu fait pour aller jusque chez toi ? Comment tes frères et tes soeurs t’ont-ils accueilli ?
Si je t’écris aujourd’hui, c’est aussi parce que je ne sais plus comment faire pour lire une cassette
vidéo. J’ai branché la TV et le magnétoscope. Que dois-je faire ensuite ?
Je t’embrasse, et j’espère te revoir bientôt à la maison.
Ta tante Salma



Tu es allé passer quelques jours chez ta tante Selma. Elle t’écrit cette lettre une
semaine plus tard. En 10 lignes, écris à ton tour une lettre pour répondre à ta tante.
1-Réponds à chacune des questions qu’elle pose à propos de ton retour.
2-Explique-lui ce qu’elle doit faire pour lire une K7 vidéo, en utilisant l’impératif.
Utilise le mode d’emploi ci-dessous.

Mode d’emploi
a. Brancher la TV et le magnétoscope.
b. Les allumer tous les deux.
c. Introduire la K7 vidéo.
d. Appuyer sur le bouton « play ».


3- Termine la lettre à ta manière.

L’énoncé se compose de :
1) Support : Lettre de Tante Salma + Contexte : Tu es allé passer quelques jours chez ta tante
2) Selma. Elle t’écrit cette lettre une semaine plus tard + Mode d’emploi
3) Tâche : Ecris à ton tour une lettre à ta tante.
4) Consigne d’écriture : - critères de réussite : les points 1- 2 et 3 + En 10 lignes, - but : pour répondre à ta tante.
5) Donnée parasite pour faire réfléchir l’élève : Brancher la TV et le magnétoscope.


II- La correction de l’écrit

Objectifs :
- Amener les enseignants à mieux appréhender la correction de l’écrit sans difficulté ;
- Leur permettre d’en affiner la méthodologie.

Quels sont ses objectifs ?
La correction de l’écrit est :
1) Un moment de travail pratique (T.P) comportant des exercices de remédiation et de consolidation ;
2) Une activité d’évaluation générale de la classe : elle permet de vérifier si l’objectif annoncé au départ a été atteint ou non ;
3) Un moyen d’amélioration et d’enrichissement des compétences langagières et linguistiques.

Quelle est sa place?
Etant donné qu’elle vise à vérifier la capacité de l’élève à rassembler et organiser
ses acquis, la correction de l’écrit :
- Vient en fin de séquence et au terme de chaque projet,
- Suit directement l’expression écrite.
Quelle est sa fonction principale?

Apprenant:

  • Prendre conscience de ses capacités et de ses insuffisances ;
  • Mette en oeuvre une stratégie pour gérer les erreurs ;
  • Les corriger et les dépasser.

Enseignant:

  • Corriger les dysfonctionnements de la composante textuelle et discursive dans les productions écrites des élèves ;
  • Remédier aux difficultés rencontrées par les élèves ;
  • Mesurer et apprécier l’évolution de la compétence des élèves.


Quels sont ses supports ?
1) Un devoir d’élève
Caractéristiques :

  • Le devoir d’élève sera une production insuffisamment réussie ;
  • Elle comportera des erreurs faites par la majorité des élèves si l’on veut donner à la correction de l’écrit toute son efficacité ;
  • Les erreurs doivent être en rapport avec les consignes données dans l’énoncé ;
  • Il pourrait être « fabriqué » par l’enseignant à partir de son évaluation des
    copies d’élèves.

2) Des outils de remédiation
L’organisation de la remédiation se fait à partir :

  • de l’observation du tableau des résultats de chaque élève (grille de correction) ;
  • des déficits dûment constatés lors de la correction des copies des élèves.

On proposera des exercices adéquats de manipulation et de consolidation pour :

  • évacuer définitivement les erreurs ;
  • fixer durablement l’emploi correct.

Faut-il remédier à toutes les erreurs?

  • Ne considérer que les erreurs appartenant aux critères minimaux ;
  • Se centrer surtout sur les difficultés de textualisation : cohérence et typologie textuelles, progression thématique…
    Ne pas perdre de vue la correction formelle de la langue.

Comment s’effectue la remédiation ?

  • collectivement, si les lacunes sont communes à une majorité d’élèves ;
  • en petits groupes, si certains élèves rencontrent des difficultés similaires.
    Les deux types de remédiation peuvent être combinés.

Déroulement de l’activité

1er moment : Rappel et analyse du sujet

  • Souligner les mots-clés ;
  • Rappeler le modèle discursif (type de texte) : la consigne d'écriture ;
  • Rappeler les structures de la langue à (ré) investir : les critères de réussite.

2ème moment : Observation et analyse d’une copie d’élève

  • Faire des remarques sur sa présentation (§, alinéas, ponctuation, majuscules …),
  • Faire une lecture repérage de la copie (compréhension du sujet, correction de la langue, découpage du texte …)

3ème moment : Correction du devoir

  • Faire repérer, nommer et analyser les erreurs ;
  • Rappeler la règle si nécessaire ;
  • Corriger les phrases une à une (élimination, remplacement et épuration) : erreurs
    d’articulation, de cohésion et de cohérence ;

◊Remédier aux erreurs par des exercices correctifs appropriés (PLM) ;
◊ Améliorer textuellement et collectivement le devoir corrigé :
- enrichissement du vocabulaire (par synonymie ou transformation),
- utilisation de tournures ou phrases plus complexes …

4ème moment : Lecture à haute voix

  • Déceler et corriger d’éventuelles erreurs d’inattention, voire d’incohérence,
  • S’approprier l’énoncé correct et le restituer mentalement et par écrit sur les cahiers de cours.

5ème moment : Correction individuelle
Elle constitue le moment fort de la correction de d’écrit.
Après réception des copies et lecture des annotations de l’enseignant, elle permet à l’élève :

  • De lui rendre compte de son travail ;
  • De prendre conscience de ses réussites et de ses erreurs personnelles ;
  • De s’auto-corriger ;
  • De s’auto-évaluer.

Terminer enfin par la lecture des meilleures productions d'élèves :

  • Valoriser le travail de ces élèves ;
  • Donner ainsi aux autres la preuve qu'on peut réussir.

Aucun commentaire:

Erreurs à corriger dans le nouveau manuel scolaire de 1ère AM

Contactez-nous: dzfle@yahoo.fr

Equipe de formateurs et d'enseignants de F L E.

Tableau des modalisateurs

-Divers textes numérisés

Quelques pratiques de différenciation (essais)

Diverses évaluations Zone 1

Trimestre 1 1ère AM: 2ème AM: 3ème AM: 4ème AM: Trimestre 2 1ère AM: 2ème AM: 3ème AM: 4ème AM: Trimestre 3 1ère AM: 2ème AM: 3ème AM:

Travaux des enseignants de la zone 1 sur la remédiation

-Modèle d'une séquence

IEM. Y. Nabil. Cliquez sur le lien puis sur REGULAR DOWNLOD http://www.sendspace.com/file/h12gz1

Les invariants pédagogiques de C. Freinet

Si vous voulez décerner un diplôme à vos élèves...

Grille de correction (devoirs et compos)

-L'authentique situation initiale de la "Légende d'Asie" 3 e AM.

- Travaux de groupes autour des projets

- Exemples de grilles de réécriture

Programmes, répartitions et autres doc pour le secondaire

- Exemples de préparation (fiches)

- Exemples de situations d’intégration

IEM. Mme BOURAFA. Cliquez sur le lien: http://www.sendspace.com/file/q7llvu

- Les interventions avant la lecture

- Guide du maître 3 et 4 A P (cycle primaire)